Opération un but un franc

Née lors de la  Coupe du Monde se déroulant au Brésil, l’opération Un But Un Franc était une réaction à la débauche de frais engagés sur une manifestation sportive (plus de dix milliards de francs pour construire des stades, ou pour mettre ceux qui existaient en conformité) alors que semble impossible la levée de fonds ou la mise à disposition de moyens dans certains secteurs, notamment ceux qui concernent les populations les plus précarisées, et parmi elles les enfants et ceux qui ont besoin de soins.

Que faire ?

L’appel au boycott n’était pas une solution, « le mal était fait ». Se détourner de l’évènement n’aurait eu aucun impact sur les frais engagés, et n’améliorerait pas pour autant la situation de ceux qui avaient besoin de soutien.

Mobiliser positivement les supporters, ne pas culpabiliser mais en appeler de manière ludique à une forme de responsabilité. Sur des enjeux simples. Un match. Un résultat. Un but. Un franc.

Dans un esprit joyeux, en exploitant le caractère sain de la compétition, en mêlant son amour du geste sportif à celui du don. Un But Un Franc, ce n’est que cela. Vivre passionnément un instant sportif et participer à une action généreuse. Que du bonheur, comme dirait l’un de nos parrains de la première heure !
www.facebook.com/groups/1but1franc